Les femmes dirigeantes, agents de changements

Une femme a le droit à la parole. Photo: thebridge.rw

Les femmes dans les districts de Rwamagana et de Gatsibo à l’Est du Rwanda se félicitent de l’amélioration de leur vie grâce au travail de leurs représentantes.

Le développement de la famille, le bien être social, la création de petits projets générateurs de revenus et le droit à la parole, telles sont les réalisations qui font la joie des régions rurales des districts de Rwamagana et de Gatsibo comme l’a révélé au journal Thebridge.rw Kanzayire Jeanne qui habite dans le secteur Gitoki du district de Gatsibo.

Cette situation est le résultat d’une vaste campagne de sensibilisation initiée par les femmes représentantes de leurs collègues dans des instances dirigeantes au niveau du secteur et du district.

Grâce au travail de ces femmes dirigeantes le citoyen ordinaire est désormais à même de demander un crédit bancaire et de se lancer dans des projets générateurs de revenus a indiqué madame Kanzayire. Et à elle d’ ajouter que l’ amélioration des conditions de vie a permis de réduire les conflits qui mettaient à mal bien de ménages.

Même ton de satisfaction chez la coordinatrice du conseil national des femmes au district de Rwamagana Musanabera Christine qui ajoute qu’en plus de l’amélioration des conditions de vie la femme a relevé sa mentalité, brisé tout complexe pour œuvrer au développement intégral de la famille.

Elle indique que malgré ces avancées, le district reste confronté à certains défis tels que la grossesse des mineurs et les conséquences liées à la pandémie de COVID19.

Sangiza abandi iyi nkuru

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Solve : *
27 − 5 =