Les drones iraniens représentent une menace pour toute la région de l’Afrique du Nord

Dans un article publié dans “Newslooks”, l’universitaire Bill Mikhael a mis en garde contre les dangers que représentent les drones iraniens livrés aux milices du polisario, car il s’agit d’une menace pour toute la région de l’Afrique du Nord, particulièrement contre la sécurité du Royaume du Maroc.

L’universitaire américain a souligné que l’Iran profite de ses relations étroites avec l’Algérie pour armer de nombreuses parties étatiques et non étatiques d’Afrique du Nord, connus pour leur extrémisme.

D’un autre côté et lors d’une conférence de presse tenue en Mauritanie, le responsable du polisario, Omar Mansour, a confirmé que l’Iran avait envoyé des drones aux séparatistes du polisario en 2022, précisant qu’il s’agit de drones de combat.

Le Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a pour sa part souligné que l’utilisation de ce matériel militaire au Sahara Marocain représente un risque grave pour la sécurité et la stabilité déjà fragiles de la région, ajoutant que l’infiltration armée de l’Iran présente un risque évident pour l’accord de cessez-le-feu de l’ONU de 1991 et met en péril le processus de paix, le travail de la MINURSO et les efforts diplomatiques de l’Envoyé personnel du Secrétaire Général de l’ONU.

Pour sa part, le Maroc a affiché clairement son droit à la légitime défense si ces drones venaient à être utilisés contre son territoire. D’ailleurs, son représentant permanent à l’ONU, Omar Hilale, a fermement déclaré qu’une réponse militaire appropriée serait prise si le polisario faisait usage des drones iraniens, tout en rappelant que le Maroc a alerté la communauté internationale, depuis deux ans, sur le fait que l’Iran et le Hezbollah infiltrent Tindouf et l’Afrique du Nord et qu’ils entrainent leurs troupes sur le maniement de ces drones.

Le représentant du Maroc a l’ONU a fait savoir qu’”après avoir déstabilisé le Yémen, la Syrie, l’Irak, notamment l’Iran déstabilise notre région », a-t-il ajouté.

Dans le même sillage, le commentateur politique américain Llewellyn King a écrit dans le journal “Boston Herald” que le Maroc est confronté à une menace sérieuse et réelle contre sa sécurité, sachant que ces drones iraniens pourraient atteindre les infrastructures au Maroc telles que des bases militaires, des installations énergétiques, des sites touristiques et des zones civiles.

Le Maroc considère que la livraison de ces drones au polisario est en soi un acte d’agression et a par conséquent le droit absolu d’adopter toutes les mesures et les stratégies pour protéger son territoire.

Sangiza abandi iyi nkuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
30 + 25 =