Gabrielle Grandière, autrice de la comptine « Pirouette cacahuète », est décédée

Gabrielle Grandière a écrit de nombreux ouvrages

Sa comptine « Pirouette cacahuètes » a bercé l’enfance de millions d’enfants de toutes générations. Gabrielle Grandière est décédée ce mardi 25 Février 2020, à l’âge de 99 ans.

Selon l’Ouest France,  elle avait raconté, dans les colonnes d’Ouest-France, l’origine de la chanson. C’était au début des années 1950. À l’époque, la jeune femme, une trentaine d’années, est institutrice à Alençon (Orne). Pendant que ses élèves ne sont pas là, elle griffonne sur un coin de table, en dix minutes, les paroles et musique qui lui viennent. J’en avais un peu marre des comptines de l’époque. Alors, j’ai écrit ces couplets que mes élèves ont tout de suite repris en boucle, témoignait-elle en 2012, dans son pavillon de Ruaudin (Sarthe).

Cette comptine, il y en a eu deux versions. La plus récente compte deux couplets supplémentaires, évoquant notamment un avion à réaction. Un additif loin de charmer Gabrielle Grandière : Ça ne rime pas et ça n’est pas bien fait ! À l’origine, je disais on va vous la recommencer, alors, les gamins étaient contents de recommencer !

Autrice de recueils

En 1998, la Ruaudoise se met à l’écriture. Elle publie d’abord À travers mon siècle par un petit sentier, un texte assez proche de l’autobiographie. Le Boscot, sa cinquième publication, est sorti en 2012. Au printemps des Poètes 2018, elle avait présenté son ouvrage de poésies “Confidences.”

Violoniste, elle est restée membre de l’Orchestre symphonique du Mans jusqu’à ses 97 ans.

 

Sangiza abandi iyi nkuru

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Solve : *
10 ⁄ 5 =