Des experts géopolitiques alertent sur la stratégie d’expansion de l’Iran en Afrique du Nord

Le journaliste, auteur et commentateur politique israélien, Ehud Yaari, a, dans une chronique publiée sur le quotidien hébreu “Mako”, mis en garde contre le plan de l’Iran visant à étendre son influence en Afrique du Nord et dans la région sahélo-saharienne.

L’expert dans les affaires du Moyen-Orient a noté que Téhéran ciblerait l’acquisition de nouvelles bases militaires avancés dans cette région, ce qui augmenteraient sa capacité de nuisance et de menace, ce qui lui permettrait d’alimenter davantage des conflits régionaux.

Ehud Yaari alerte  que l’Iran est en train de mettre sur pied une escalade systématique contre le Royaume du Maroc, un vieil ami d’Israël, qui venait de rejoindre les “accords d’Abraham” pour la paix.

L’analyste hébreu averti que l’équipement en drones militaires livrés à la milice séparatiste du polisario risquerait de mettre fin au cessez-le-feu au Sahara marocain et conduire par conséquent à un conflit militaire d’envergure entre le Maroc et l’Algérie.

Une livraison importante de drones iraniens, portant le nom de “Shahad” et déjà testés par les Russes en Ukraine, serait déjà mis à la disposition du régime militaire algérien. Un lot de ces engins volants sont censés être livrés aux terroristes du polisario, implantés à Tindouf au Sud-ouest de l’Algérie.

La chronique prévient que les attaques de drones suicides contre le Maroc changeraient la donne en Afrique du Nord. Ceci nécessite d’après l’auteur un grand effort américain pour empêcher une confrontation ouverte entre le Maroc et l’Algérie.

L’auteur souligne que étant donné que le Royaume a réussi, ces dernières années, à obtenir un soutien de plus en plus international pour sa proposition d’accorder une large autonomie à ses provinces du Sud sous sa souveraineté, gène sérieusement le polisario et son tuteur, le régime militaire de l’Algérie.

Face à la dynamique positive que connait le plan d’autonomie, Téhéran est entré en scène, espérant créer une nouvelle menace pour le Maroc en transformant la milice terroriste du polisario en une force militaire, à l’instar de celles créées par le régime iranien en Syrie, en Irak et au Yémen ainsi que les nouvelles entités en cours d’instauration en Azerbaïdjan, en Afghanistan et dans d’autres coins du monde.

D’un autre côté, Ehud Yaari averti sur les intentions de la Russie, l’allié indéfectible de l’Iran, qui tente d’obtenir une base navale en l’Algérie, a qui Moscou fournit des armes.

Sangiza abandi iyi nkuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
1 + 20 =