Tindouf: Le “CIRPES” alerte sur l’enrôlement militaire d’enfants dans les rangs de la milice armée du polisario

Dans un communiqué rendu public le 22 juillet 2023, le Centre International de Recherches sur la Prévention des Enfants Soldats (CIRPES) a vivement condamné l’enrôlement massif d’enfants des camps de Tindouf, sous parrainage du système militaire algérien.

Le “CIRPES”, dont le siège se trouve à Dakhla au Sahara marocain, dit rester «profondément préoccupé par le recrutement systématique d’enfants-soldats dans les camps de Tindouf en Algérie après avoir assisté à un défilé de centaines d’enfants (garçons et filles) en uniformes militaires ».

Le communiqué, assorti de séquences vidéo réalisées en décembre 2022 et juillet 2023, tient l’Algérie pour responsable juridique et morale de cette violation flagrante et en mépris du droit international humanitaire sur son sol, rappelant que le pays est partie prenante à la Convention relative aux droits de l’enfant et « a l’obligation de respecter, de protéger et de réaliser les droits des enfants à la vie, à la vie privée, à la liberté de pensée et de réunion pacifique ».

Dans cet esprit, le “CIRPES” « exhorte tous les militants des Droits de l’Homme, les chercheurs et les journalistes à faire preuve de conscience professionnelle et d’intégrité intellectuelle afin qu’aucune pression ne soit exercée sur les parents par la milice du polisario ».

Pour rappel, le Centre international de recherches sur la prévention des enfants soldats a été créé, en 2022 à Dakhla et a pour objectif de contribuer à la lutte contre le recrutement des enfants-soldats, à travers notamment la sensibilisation sur leur sort, les processus de leur embrigadement.

Sangiza abandi iyi nkuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
21 × 18 =