Un rapport de l’Agence espagnole de contre-espionnage exonère le Maroc de toute accusation d’espionnage

Un rapport de l’Agence espagnole de contre-espionnage, relevant de la Présidence du gouvernement espagnol, a exonéré le Maroc de toute accusation d’espionnage et d’ingérence dans les affaires intérieures de l’Espagne.

Les conclusions dudit rapport ont donc été enterrées de manière qui ne souffre pas l’équivoque tous les soupçons et accusations qui avaient été dirigées contre le Royaume du Maroc relatives à de présumées activités d’espionnage qui auraient pris pour cible le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, ainsi que d’autres hauts fonctionnaires de l’Etat espagnol, à l’aide du logiciel Pegasus.

Il convient de rappeler, à ce propos, que ces allégations avaient déjà fait l’objet de démentis par de hauts responsables espagnols, en novembre 2022, lors d’auditions devant une commission du Parlement européen qui enquêtait sur l’utilisation du logiciel Pegasus.

Dans le même sillage, l’Audience nationale espagnole avait décidé, en juillet 2023, de classer sans suite l’affaire Pegasus faute de preuves.

Sangiza abandi iyi nkuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
20 + 15 =