Liens entre la milice armée du polisario et les réseaux terroristes en Afrique

Le site allemand “BR24” a publié, en date du 08 juillet 2023, une chronique sur la présence de plus en plus grandissante des islamistes en Afrique et les recrutements massifs des djihadistes dans d’immenses camps de réfugiés sur le continent africain, citant à titre d’exemple les camps des sahraouis séquestrés à Tindouf dans le Sud de l’Algérie.

Intitulé « Les groupes terroristes en Afrique : terreau d’attentats en Europe ? », l’article précise que ces entités armées utilisent les conflits pour atteler leur propagande sur Internet, et met en garde contre un renforcement des liens entre l’État Islamique (EI) et d’Al-Qaïda.

Les auteurs de la chronique, Sabina Wolf et Joseph Röhmel, relèvent que beaucoup associent l’État Islamique principalement à des pays comme la Syrie ou l’Irak.Toutefois, des experts comme Hans-Jakob Schindler, le Directeur principal de l’organisation internationale “Counter Extremism Project”, affirment que l’Afrique devient de plus en plus le refuge du terrorisme islamiste et que des attentats pourraient être déclenchés à partir de ce continent.

L’article évoque le cas du Sahara marocain ex-colonie espagnole, récupéré par le Maroc au milieu des années 1970 ce qui n’a pas été du gout des autorités algériennes.Cela a conduit, d’après les auteurs, à une lutte territoriale entre le Maroc et les Sahraouis, créant ainsi d’immenses camps de réfugiés en Algérie.

Selon Schindler, les groupes terroristes tels que l’EI et Al-Qaïda se sont établis aisément dans ces camps Leur consolidation conduira certainement à commettre des attaques violentes contre l’Occident, l’une des priorités du jihad.

En relation avec cette menace, l’article cite le cas d’un apatride originaire du Sahara marocain actif sur les réseaux sociaux sous le pseudonyme d’Ismail.C ette personne a été condamné, fin mai dernier, par la Cour nationale de justice de Madrid à une peine de deux ans de prison, plus cinq ans de mise à l’épreuve, pour “radicalisation”, entre autres chefs d’accusation.

Ismail, 38 ans, un propagandiste qui glorifiait le martyre, avait partagé et diffusé à plusieurs reprises des messages militants et de vidéos de propagande. Le dernier en genre était : « “Ma voie est le Coran, qui est mon épée, c’est la voie des prophètes, c’est la voie des martyrs ». Un réseau en ligne qui faisait la promotion du jihad a été créé autour d’Ismail, qui glorifie également de la lutte du soi-disant État Islamique (EI) en Afrique.

Le réseau en question a été analysé par les autorités espagnoles appuyé par une organisation d’anciens officiers du renseignement et s’est avéré la présence de signatures en ligne mènent en Syrie, en Espagne et dans des camps des sahraouis séquestrés à Tindouf au Sud de l’Algérie.

D’autre part, ajoute l’enquête de “BR24”, l’Office fédéral de la protection de la Constitution constate que l’Afrique joue un rôle central dans la propagande des groupes terroristes. Le rapport annuel publié par l’agence indique que « l’EI a déclaré que l’Afrique était une zone d’émigration et de jihad dans son magazine en ligne “al-Naba” du 16 juin 2022 ».

En plus du Nord, cela comprend également des régions d’Afrique de l’Ouest, de l’Est ou du Centre. Sur un site internet, les djihadistes germanophones peuvent obtenir régulièrement des informations sur le combat de l’EI sous la forme d’une newsletter. Les recherches du “BR24″ montrent également que les combattants allemands en Syrie glorifient également le combat en Afrique et publient des vidéos sur le service de messagerie Telegram, par exemple.

Pour l’organisation d’anciens officiers du renseignement, la plupart des comptes Facebook ne sont pas publics : « La communication y est très limitée. Cela indique qu’ils n’utilisent leurs comptes Facebook que pour se connecter les uns aux autres. Ensuite, ils basculent sur le service de messagerie”. Télégramme ou autre moyen de communication ».

Sangiza abandi iyi nkuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
1 × 29 =